Entretien avec un courtier en crédit immobilier

Voulant réduire nos charges mensuelles, en tant que primo-accédant, il serait très intéressant pour nous de renégocier notre crédit immobilier à un meilleur taux. J’ai donc pris contact avec la SICAB, qui a fait venir chez nous un courtier immobilier. Certaines informations pourraient intéresser toute autre personne voulant se faire racheter son crédit immobilier, je les diffuse donc dans ce billet.

Selon, le courtier de la SICAB, les frais de courtage sont souvent trop élevés. Ils ne devraient jamais dépasser les 500 euros, les courtiers immobiliers étant rémunérées par le client mais aussi par les banques.

Toujours selon notre courtier immobilier, les banques ne vont pas clairement vous l’afficher, mais vous êtes théoriquement libres de prendre une assurance pour votre prêt, en dehors de la banque, ou vous demandez un prêt. En passant par un courtier immobilier, vous pourrez plus facilement faire respecter ce droit.

Tous les organismes de prêt immobilier n’acceptent pas de travailler avec des courtiers immobilier. Le Crédit Immobilier de France par exemple ne passe apparemment jamais par des courtiers.

Le rachat d’un prêt immobilier est intéressant s’il y a plus d’un point de différence entre le taux actuel et le taux signé.

Contrairement aux idées reçues, il vaut mieux s’y prendre assez tôt pour revendre son crédit. Si vous attendez trop longtemps, les organismes de prêt ne seront pas intéressées. Ce qui reste à rembourser doit être supérieur à la moitié du prêt.

Quand on rachète un prêt, la pénalité de rachat s’élève généralement à 3% du capital restant du dans la limite de six mois d’intérêts.

Au dire de notre courtier, notre dossier semble à priori prometteur. Nous écrirons un nouvel article, dès que notre courtier immobilier nous recontactera.